Midis-conférence

untitled-5c-20i_35548306-16.png

2018

24 avril 2018

Transformations institutionnelles des années 2000 : le point de vue des acteurs de la concertation

André-Anne Parent, Ph.D., Professeure adjointe, École de travail social de l’Université de Montréal, et chercheure régulière, Centre de recherche et de partage des savoirs Interactions du CIUSSS du Nord de-l’Île-de-Montréal

Commentateur : Georges Fournier, organisateur communautaire, CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal

Un nouveau système de protection sociale, organisé en réseaux, plus orienté vers l’autonomisation et la mobilisation des acteurs locaux des secteurs public et privé, est apparu récemment. Cette présentation discutera de la façon dont ces réseaux sont influencés par les transformations institutionnelles, contribuant ou limitant la participation des organisations du tiers secteur aux structures de gouvernance locale dans les domaines de la sécurité alimentaire, de la santé mentale et du vieillissement en santé au Québec.

2017

24 octobre 2017

Tisser des liens pour se coordonner et aider des sans-abris

Luc Farinas, chercheur postdoctoral, équipe REGARDS, Centre de recherche et de partage des savoirs InterActions

Commentateur : Miguel Bergeron-Longpré, intervenant psychosocial à l’organisme RAP Jeunesse et son équipe

Les intervenants des secteurs publics et communautaires participent parfois à des relations interorganisationnelles pendant leurs tâches quotidiennes dans l’aide aux sans-abri. Ces praticiens agissent pour créer, maintenir et interrompre ces liens dans des conditions particulières. Le cas du rôle de liaison de l’Équipe Itinérance et de ses partenaires permet d’illustrer comment ils procèdent à ce tissage dans certaines conditions, avec certains défis et impacts. Ce cas illustre surtout comment une organisation, de nature peu formalisée et créative, se produit en cours d’intervention et peut favoriser l’accessibilité aux services pour ces personnes souvent démunies.

2016

19 avril 2016

Dépannage alimentaire : regards croisés sur l’utilisation de services et les besoins des usagers 

Bernard-Simon Leclerc, Département de médecine sociale et préventive, École de santé publique, Université de Montréal et centre InterActions et Annie C. Bernatchez, centre InterActions
Commentatrice : Ginette Pariseault, Cadre supérieure aux programmes famille, services généraux, développement des communautés retraitée, CISSS de la Montérégie-Ouest

L’insécurité alimentaire est une problématique sociale importante parmi les préoccupations en matière de politiques de développement social. L’étude, qui s’inscrit dans un projet plus large, ambitionne d’étudier le fonctionnement d’un réseau d’acteurs communautaires et institutionnels cherchant à répondre aux besoins des usagers d’un service de dépannage alimentaire. Le premier volet de l’étude a permis de documenter l’expérience de recherche d’aide d’un groupe d’usagers. On traitera ici de l’utilisation des services et de besoins, à la fois ressentis ou exprimés par les usagers eux-mêmes ou perçus par les intervenants des organismes interrogés.

Pour consulter la présentation en PDF, cliquez ici.

2015

15 décembre 2015

École-famille-communauté: comprendre l’implantation de ce type d’intervention et l’adhésion interorganisationnelle nécessaire 

Bernard-Simon Leclerc, chercheur, centre InterActions et Département de médecine sociale et préventive, École de santé publique, Université de Montréal et Sabrina Lessard, professionnelle de recherche, centre InterActions et doctorante, Département d’anthropologie, Université de Montréal
Commentateur : Michel Chalifour, Directeur des grands projets, Table de concertation jeunesse Bordeaux-Cartierville

Cette recherche évaluative a analysé la capacité d’un regroupement local de partenaires intersectoriels de planifier et d’implanter une nouvelle démarche dans un projet collectif existant depuis de nombreuses années. Elle visait à mieux comprendre la façon dont la transformation d’un projet, pour se conformer aux conditions d’admissibilité d’un bailleur de fonds, est perçue et intégrée dans un environnement social donné.
Les conférenciers présenteront leur analyse de l’implantation d’une intervention intersectorielle globale et concertée de type école-famille-communauté, rendront compte des variations temporelles et intersites à cet égard, identifieront les facteurs organisationnels qui ont influé sur elle et dresseront un diagnostic de la collaboration interorganisationnelle.

Pour consulter la présentation en PDF, cliquez ici.

24 mars 2015

De la volonté aux moyens : la collaboration intersectorielle en santé mentale

Deena White, département de sociologie, Université de Montréal et directrice scientifique, CSSS BCSTL-CAU
Commentatrice: Christine Archambault, travailleuse sociale et conseillère clinique, CSSS Sud-Ouest-Verdun

L’action intersectorielle est une priorité en santé mentale. Toutefois, les discours, les outils et les protocoles développés à cette fin ne permettent toujours pas aux personnes de la communauté qui accompagnent et aident les personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale de joindre certains acteurs clés en dehors du système (familles, intervenants communautaires, les personnes elles-mêmes). La mobilisation et la collaboration des établissements de santé demeurent difficiles pour ces acteurs, avec des conséquences qui sont parfois pénibles et onéreuses pour eux.
La conférencière présentera une recherche action avec une communauté de pratique qui a permis d’identifier certains aspects névralgiques du fonctionnement du système. Des pistes de solution concrètes à des obstacles concrets seront explorées.

Pour consulter la présentation en PDF, cliquez ici.

2014

23 avril 2014

Attitudes des intervenants en soins de longue durée à l’égard de la mort, des soins palliatifs et de la pratique interdisciplinaire

Bernard-Simon Leclerc, chercheur, centre de recherche et de partage des savoirs InterActions
Sabrina Lessard, professionnelle de recherche, centre de recherche et de partage des savoirs InterActions
Commentatrice : Sylvie Benoît, infirmière, centre d’hébergement Saint-Joseph-de-la-Providence

Les attitudes, les croyances et les valeurs des intervenants doivent être prises en compte dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée puisqu’elles affectent les soins donnés aux résidents mourants. Cette conférence a pour but de présenter les résultats d’un sondage, réalisé auprès de gestionnaires, des bénévoles, des professionnels, des intervenants et d’autres catégories de travailleurs de cinq centres d’hébergement de notre CSSS. Ce sondage portait sur les croyances, les valeurs et les attitudes envers la mort, les soins palliatifs et la pratique interdisciplinaire. Les résultats aideront à développer des programmes adaptés de formation en compétences essentielles.

Pour consulter la présentation, cliquez ici.

25 mars 2014

Les perceptions des proches aidants dans un contexte de soins palliatifs : l’équilibre entre le soutien donné et reçu

Sabrina Lessard, professionnelle de recherche, InterActions, centre de recherche et de partage des savoirs
Bernard-Simon Leclerc, chercheur, centre de recherche et de partage des savoirs InterActions
Commentatrice : Lucie Gagnon, proche aidante

Les proches aidants d’une personne en phase terminale doivent surmonter le défi de l’accompagner dans les derniers moments de sa vie. Notre conférence a pour but de présenter l’expérience de ces proches aidants quant à leur perception du soutien donné et de celui reçu lors de l’accompagnement d’une personne malade à domicile ou dans une unité spécialisée. L’équilibre entre le soutien donné et celui reçu au cours d’un tel accompagnement est un élément central. Les résultats ont permis d’identifier que plusieurs éléments influencent un tel équilibre dont la présence d’un réseau informel disponible et de qualité, une accessibilité facilitée au réseau formel de soins et de services, une assistance continue, un accès à une unité de soins palliatifs pour une période significative, une équipe de soins stable, une reconnaissance dans son rôle d’accompagnant, dans ses besoins et ses sentiments, et une accessibilité à de l’information réaliste et concrète. Les résultats contribueront à sensibiliser les divers intervenants et les familles concernés par les services de soins et d’accompagnement.

Pour consulter la présentation, cliquez ici.

22 janvier 2014

L’intervention en prévention des ITSS à Montréal : potentialités, limites et défis de la collaboration public-communautaire

Angèle Bilodeau, chercheure, Direction de santé publique de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal et centre InterActions
Commentatrice : Louise Giguère, directrice RAP Jeunesse

Cette présentation se concentre sur les principaux problèmes rencontrés dans le cadre des collaborations public-communautaire en prévention des ITSS à Montréal, notamment sur le territoire de notre CSSS, tels que les difficultés de la liaison entre les services publics et communautaires de première ligne ou la controverse entourant l’intervention en proximité. Chaque problème est explicité en prenant soin d’énoncer la position des acteurs impliqués, les enjeux auxquels ils sont confrontés de même que les principales stratégies qu’ils déploient ou envisagent pour tenter de résoudre ces problèmes et améliorer leurs collaborations.

Pour consulter la présentation, cliquez ici.

Mars 2014

Enjeux liés à l’intervention avec un interprète auprès des allophones

Gabriel Léonard, Consultant en psychologie du travail et des organisations
Alex Battaglini, (à l’époque) Adjoint à la direction de la qualité et de la mission universitaire, CSSS de Bordeaux-Cartierville-Saint-Laurent
Commentatrice : Chantal Normand, (à l’époque) PRAIDA, CSSS de la Montagne

L’objectif général de ce cadre est de proposer des balises permettant de structurer, de guider et de développer la pratique en matière d’interprétariat dans les établissements et institutions gouvernementales au Québec. Qu’en est-il vraiment : pourquoi s’intéresser à l’interprétariat? Comment se vit le recours aux interprètes sur le terrain? Quels types d’interprètes favoriser? Quels en sont les bénéfices, les limites? La présentation tentera de répondre à ces questions pour susciter une réflexion.

Pour consulter la présentation, cliquez ici

2012

Mai 2012

L’évaluation au CSSS de Bordeaux-Cartierville–Saint-Laurent : une démarche partenariale participative et négociée

Bernard-Simon Leclerc, Chercheur, centre InterActions et Département de médecine sociale et préventive, École de santé publique, Université de Montréal
Commentateur: Louis-Philippe-Sarrazin, (à l’époque) Table de concertation jeunesse Bordeaux-Cartierville

Le centre de recherche InterActions a mis en place une unité d’évaluation. Bernard-Simon Leclerc en présente la vision et les orientations ainsi que les éléments structurants à mettre en place pour favoriser le développement d’une culture d’évaluation au sein de l’organisation. Louis-Philippe Sarrazin témoigne quant à lui de l’expérience partenariale en cours entre le centre de recherche et la Table de concertation jeunesse Bordeaux-Cartierville pour l’évaluation des processus engagés dans l’implantation d’un projet d’intervention intersectorielle de type «école-famille-communauté».

Pour consulter la présentation, cliquez ici.