Co-construire la résilience communautaire post-COVID par le renforcement du capital social

Résumé

La pandémie de COVID-19 a mis en évidence l’importance de la cohésion sociale et de la résilience communautaire pour le rétablissement des villes et des quartiers. Une faible cohésion sociale a été associée à la propagation du virus, à des taux de mortalité plus élevés et à des taux de vaccination plus faibles, tandis qu’un capital social élevé peut être un facteur de protection contre les effets collatéraux de la pandémie, y compris pour la santé mentale et le bien-être. Nos liens sociaux avec les autres, nos mobilités quotidiennes et notre façon d’interagir avec notre environnement (par exemple, le télétravail, l’apprentissage à distance, l’espace d’activité réduit) ont été considérablement modifiés. Les gouvernements municipaux et les communautés ont mis en place des interventions temporaires et permanentes dans le cadre de l’environnement bâti pour offrir des endroits sûrs pour se connecter, mais il n’est pas clair si elles ont eu le plein effet escompté et si ceux qui en avaient le plus besoin ont bénéficié de ces stratégies.

Ce projet vise à évaluer l’impact de l’environnement bâti sur la cohésion sociale et la résilience de la communauté dans un contexte post-COVID-19 pour une reprise plus équitable dans les villes. Il sera mis en œuvre dans 6 villes : Barcelone, Colombo, Harare, Montréal, Manchester et Ouagadougou. Le but sera atteint par le biais de la recherche participative communautaire et la production de données probantes développées par la communauté. Les trois principaux objectifs du projet sont : (1) Identifier les caractéristiques des environnements bâtis qui contribuent à la cohésion sociale; (2) Produire une infrastructure de données spatiales à l’appui des cartes récits SIG pour la codécision, le soutien à la transformation des environnements bâtis en soutenant la cohésion sociale; (3) Évaluer et consolider la méthodologie de recherche participative adoptée pour la mise à l’échelle future, également pour soutenir divers objectifs de la Feuille de route des Nations Unies pour la reprise après la COVID-19.

Cette recherche propose une nouvelle approche axée sur les données pour co-développer des solutions avec les villes et les organisations communautaires. Les solutions identifiées avec nos villes participantes seront transférables à d’autres villes et permettront une résilience communautaire plus forte pour tous.

Chercheuse

M-C. Therrien et coll.

Financement

MEI, 2022-2025

Retour en haut