La prise en charge intersectorielle pour les mineurs non accompagnés à Montréal : une étude de cas

Résumé

En raison d’un sentiment anti-immigrant croissant, de contraintes budgétaires et de temps, et de politiques qui restreignent l’accès aux services, de nombreux migrants ont un accès réduit ou de faible qualité aux services éducatifs, sociaux et sanitaires. Des études canadiennes ont montré que les jeunes réfugiés ne percevaient pas les services comme étant culturellement adaptés à leurs besoins spécifiques en matière d’éducation, de société et de santé. Dans ce contexte, des approches plus efficaces et culturellement appropriées sont nécessaires. Les enfants qui migrent sans leurs parents (mineurs non accompagnés, MNA) constituent une population migrante particulièrement vulnérable. Au Canada, les MNA obtiennent le statut de demandeurs d’asile. Montréal est un haut lieu de la circulation des demandeurs d’asile. En effet, la plupart des demandeurs d’asile arrivant au Québec (accueillant 72% du nombre total de demandeurs d’asile du pays en 2019) transitent et s’installent dans la ville. Malgré l’obtention d’une protection gouvernementale, les MNA font face à des obstacles institutionnels pour accéder aux services publics. Dans cette recherche, nous explorons divers modèles de prestation de soins qui prennent en compte les circonstances complexes et difficiles des MNA, tout en reconnaissant leur force et leur résilience. Nous étudions la prestation de soins aux MNA dans trois domaines instrumentaux du bien-être des jeunes, à savoir les domaines social, éducatif et sanitaire. Nous suggérons que l’action intersectorielle (c’est-à-dire impliquant les secteurs communautaire, éducatif, social et de la santé) et la collaboration interprofessionnelle sont nécessaires pour obtenir des services accessibles et culturellement appropriés, du point de vue des MNA, des travailleurs de première ligne et des interprètes. 

Après avoir effectué une revue systématique des preuves scientifiques sur les modèles de prestation de soins intersectoriels et interprofessionnels pour les MNA dans ces trois domaines, nous réaliserons une étude de cas qualitative pilote à Montréal. L’étude de cas examinera si et comment l’action intersectorielle et la collaboration interprofessionnelle peuvent faire une différence dans la mise en œuvre de services culturellement appropriés, facilitant ainsi une amélioration du bien-être des MNA. Pour s’assurer que les jeunes jouent un rôle actif dans cette étude, les MNA participeront directement au processus de recherche par la mise en place d’un Comité consultatif de jeunes. Des entretiens approfondis seront menés avec des MNA (n=30) et des travailleurs de première ligne prenant en charge des MNA (n=40) afin d’explorer si et comment l’action interprofessionnelle et intersectorielle façonne la prestation de soins culturellement appropriés. Les entretiens seront enregistrés, transcrits verbatim et analysés selon une approche déductive-inductive. 

Cette étude aborde une question sous-documentée, mais urgente pour les décideurs du Québec et d’ailleurs. Il est en effet essentiel d’explorer les moyens d’assurer des soins culturellement appropriés à ces populations, car les capacités des pays à revenu élevé à répondre aux besoins croissants des migrants doivent être renforcées pour assurer le bien-être des migrants et leur intégration sociale. La participation directe des jeunes au processus de recherche permettra également d’étoffer le corpus de données sur les manières d’ouvrir le dialogue avec les jeunes afin d’enrichir la recherche et les retombées possibles. Les résultats de cette étude mettront en lumière des approches prometteuses grâce auxquelles les travailleurs de la première ligne et les gouvernements des pays d’accueil peuvent assurer des services culturellement appropriés aux MNA. En outre, l’étude servira de point de départ au développement d’une communauté de pratiques pour les intervenants de la première ligne sur les meilleures pratiques en matière de prestation de soins intersectoriels et interprofessionnels pour répondre aux besoins des MNA. En somme, la présente étude de cas servira de base à l’élaboration d’un solide programme de recherche à l’échelle canadienne axé sur le bien-être de cette population.

Chercheur.se.s 

É Marion, N. Bentayeb, L. Gautier et coll.

CRSH – Développement Savoir

Retour en haut