Redéfinition de l’État social québécois : les réseaux locaux d’actionface aux transformations institutionnelles

Résumé

Ce projet s’intéresse à la façon dont les réseaux locaux d’action intersectorielle abordent des problèmes complexes pour créer des innovations sociales. Il propose d’étudier comment l’insécurité alimentaire, les troubles mentaux et le vieillissement sont abordés par les milieux locaux et de quelle façon ils s’organisent pour mettre en oeuvre des innovations sociales dans un contexte de transformation de l’action publique et institutionnelle. Il cherche à comprendre, d’une part, la structuration de l’action intersectorielle à travers des réseaux locaux d’action (RLA) et, d’autre part, leurs capacités d’action et les effets escomptés.

Chercheure principale

Co-chercheurs

  • Bernard-Simon Leclerc, Centre de recherche et de partage des savoirs InterActions du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal et Département de médecine sociale et préventive, Université de Montréal
  • Denis Bourque, Département de travail social et des sciences sociales, Université du Québec en Outaouais et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en organisation communautaire
  • Yves Couturier, École de travail social, Université de Sherbrooke et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les pratiques professionnelles d’intégration des services en gérontologie
  • Deena White, Département de sociologie, Université de Montréal
  • Nassera Touati, École nationale d’administration publique (ENAP)
    René Lachapelle, Université du Québec en Outaouais

Financement

CRSH/développement des savoirs (2016-2018) – Projet en cours